Maître de conférences en langue et littérature grecques à l’Université Montpellier 3 depuis 2011, membre de l’EA 4424 – CRISES, Flore Kimmel-Clauzet, est ancienne élève de l’ENS de Lyon, agrégée de Lettres classiques, docteur de l’Université Lyon 3 (Littérature et civilisation grecques) et diplômée d’une Licence d’archéologie (Université Lyon 2). Membre du groupe de recherche “Artémidore” (préparation d’une édition du traité d’Interprétation des rêves d’Artémidore à la CUF sous la direction de J. Du Bouchet et Chr. Chandezon).

 

Sa thèse de doctorat, soutenue en 2008, sous la direction de Chr. Mauduit (Université Lyon 3) et de J.-Ch. Moretti (IRAA Lyon –CNRS), sur le sujet : “Morts, tombeaux et cultes des poètes grecs. Étude de la survie des grands poètes des époques archaïque et classique en Grèce ancienne” a reçu le prix de thèse en sciences humaines 2008 de l’Université Lyon 3 et le prix du jeune chercheur en sciences humaines 2009 de la Ville de Lyon.

Ses domaines de recherche sont à l’intersection des Axes 1, 2 et surtout 4 du LabEx Archimède

  • commémoration et culte posthume des grands hommes, religion grecque, histoire des mentalités antiques
  • biographie antique, épigramme funéraire grecque
  • réception de la poésie grecque archaïque et classique
  • conceptions et représentations du poète et de son rôle dans la société en Grèce ancienne

 

Le LabEx a apporté son soutien financier à la co-organisation d’un colloque international en deux volets (Bologne, 20-21 septembre 2018 ; Montpellier 26-27 novembre 2018) : Devenir un dieu, devenir un héros en Grèce ancienne / Diventare un dio, diventate un eroe nel mondo greco, qui prend place dans le cadre du programme 3 du thème 1 de l’EA 4424 (CRISES) : "Mémoire et représentations collectives dans l’Antiquité", en lien avec l’Axe 4 du LabEx, Rites et croyances.

Bibliographie sélective en lien avec les axes du LabEx :

Ouvrage

- Morts, tombeaux et cultes des poètes grecs, Bordeaux, Ausonius Éditions, Scripta Antiqua 51, 2013 (Prix Delepierre de l’Association des Études grecques 2013)

Co-éditions

- Hérodote et l’Égypte. Regards croisés sur le Livre II de l’Enquête d’Hérodote, Actes de la journée d’étude du 10 mai 2010 à Lyon, éd. L. Coulon, P. Giovannelli-Jouanna & F. Kimmel-Clauzet, Lyon, CMO 51, série littéraire et philosophique n° 18, 2013

- Discours sur soi, discours sur l’autre, Constructions identitaires face à l’altérité, Actes de la journée interdisciplinaire d’études doctorales du 14 avril 2006, éd. F. Kimmel & Th. Meszaros, Lyon, Université Jean Moulin-Lyon 3, 2007

Articles et chapitres d'ouvrages

- "Pindar, ‘Lover of Athens’ : Dithyramb fr. 76 and the Biographical Tradition", in F. Cairns & T. Luke, Ancient Biography: Identity through Lives, PLLS 17, ARCA, Classical and Medieval Texts, Papers and Monographs, Volume 55, 2018, p. 1-24

- "La rhétorique du ‘petit’ dans les épigrammes funéraires des grands poètes grecs", in D. Meyer & C. Urlacher-Becht (éd.), La rhétorique du petit dans l’épigramme grecque et latine, Paris, De Boccard, 2017, p. 69-86

- “Un hommage de poète à poète? Sur quelques aspects des épigrammes funéraires des poètes des époques archaïque et classique”, in L. Foschia & E. Santin (éd.), L’épigramme dans tous ses états : épigraphiques, littéraires, historiques, Lyon, ENS éditions, 2016, p. 106-121

- "Homère, le premier des sophistes?", in S. Dubel, A.-M. Favreau-Linder & E. Oudot (éd.), À l’école d’Homère. La culture des orateurs et des sophistes, Paris, Éditions Rue d’Ulm, Études de littérature ancienne, 2015, p. 19-30

- "La composition du livre II de l’Enquête d’Hérodote", in L. Coulon, P. Giovannelli-Jouanna & F. Kimmel-Clauzet (éd.), Hérodote et l’Égypte. Regards croisés sur le Livre II de l’Enquête d’Hérodote, Lyon, CMO 51, série littéraire et philosophique n° 18, 2013, p. 17-44

- "Les voyages des poètes. Étude du motif du voyage dans les biographies anciennes des poètes grecs des époques archaïque et classique", in Ph. Guisard & Chr. Laizé (éd.), Expériences et représentations de l’Espace, Paris, Ellipses, collection Cultures antiques, 2012, p. 548-575

- "Les récits de mort, support de l’héroïsation littéraire des poètes en Grèce ancienne", in Chr. Amalvi (éd.), Usages savants et partisans des biographies, de l'Antiquité au XXIe siècle, Actes du 134e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Bordeaux 2009, 2011, p. 111-120

- "Cultes d’Homère, aspects idéologiques", Gaia, 10, 2006, p. 171-186

I - L

Jacquet 

Agathe JACQUET, Doctorante contractuelle LabEx ARCHIMEDE

 


Jallot

 

 

Luc JALLOT, Dr HDR, Maître de conférence UPV Montpellier 3, UMR5140.

 

 

 


Janin

 

 

Thierry JANIN, DR Pr., direction de thèses de l'Axe 4

 

 


Jezegou

 

 Marie-Pierre JEZEGOU, Ingénieur d'étude DRASSM

 

 

 


 

 

Sergio JIMENEZ MANCHON, Doctorant contractuel LabEx ARCHIMEDE

 

 


Cécile Jubier-Galinier 

Cécile JUBIER-GALINIER, Mcf  en histoire de l’art et archéologie grecques

 

 


Flore Kimmel-Clauzet

 

 

Flore KIMMEL-CLAUZET, Mcf en langue et littérature grecques

 

 

 

 


Charlie Labarta 

 

Charlie LABARTA, Docteur en égyptologie

 

 

 


Lachenal

 

Thibault LACHENAL, Chargé de Recherche (CR2)

 

 


larcher

 

 

 

Cédric LARCHER, Docteur en égyptologie

 

 

 


Lechenault 

 

 

Marine LECHENAULT, Docteur en archéologie

 

 

 

 


Benoît Lefebvre

 

 

Benoît LEFEBVRE, Doctorant contractuel en histoire ancienne

 

 

 


 Lefèvre

Pr. David LEFÈVRE, Directeur scientifique et technique du LabEx ARCHIMEDE

 

 


Bastien Lemaire

 

 

Bastien LEMAIRE, Docteur en archéologie

 

 


 

Olivier LEMERCIER, Professeur de préhistoire

 

 


 

 

Carole LESPES, Doctorante contractuelle ED60

 

 


liottier 

Leonor LIOTTIER, Doctorante en archéologie

 

 


Lippert

 

 

Sandra LIPPERT, Docteur en égyptologie, Chargée de recherche (CR1), CNRS

 

 

 

Jallot

Luc Jallot, né en 1957. Maître de conférences à l’université Paul-Valéry Montpellier 3 ; UMR 5140 « Archéologie des  Sociétés méditerranéennes ». Enseigne en licence et master ; actuellement responsable du master professionnel d’archéologie préventive. Cursus universitaire : 2007 : Maîtrise/DEA ; 2008 : Maître de Conférences associé (Montpellier 3) ; 2011 : thèse de doctorat ; 2013 : Maître de conférences ; 2014 : HDR). Domaines de recherches : évolution de l’habitat et des relations entre peuplement société et milieu à la fin du Néolithique dans le sud de la France au  Néolithique final, art rupestre d’Afrique de l’Est, art anthropomorphe ; théories et méthodes de l’archéologie. Actuellement responsable du projet labex Archimède « Confluences et mobilités au IIIème millénaire en Méditerranée occidentale : vers une modélisation des espaces culturels et des relations Sud-Nord »-axe : Identité.

Bibliographie sélective :

Jallot 2011 : JALLOT (L.).—Frontières, stabilités, emprunts et dynamique géoculturelle en Languedoc méditerranéen au Néolithique final (3400-2300 av. J.-C.). In : SENEPART (I.) PERRIN (T.), THIRAULT (E.), BONNARDIN (S.). dir. —Marges, frontières et transgressions, actualité de la recherche (Actes des 8è Rencontres Méridionales de Préhistoire Récente, 7 et 8 novembre 2008, Marseille), Toulouse : édit. Archives d’Ecologie Préhistorique, 2011, p. 87-119

Jallot 2010 : JALLOT (L.) : La fin du Néolithique dans la moitié sud de la France, In : CLOTTES (J.) dir.—La France préhistorique, un essai d’histoire. Paris : Editions Gallimard, 2010, p. 361-379.

Jacquet

Agathe Jacquet est doctorante contractuelle  (Labex Archimède) au sein de l’équipe de recherches de l’UMR 5140.

Elle a obtenu son Master 2 d’Archéologie Recherche à l’Université Paul Valery à Montpellier durant lequel elle s'est initiée aux méthodes de recherches sur la parure Néolithique.

Son sujet d’étude est consacré à  l’étude de « La parure des IVe et IIIe millénaires en Languedoc oriental et dans les Grands Causses méridionaux : Identités, échanges, interactions ».

À travers l’étude de ce mobilier souvent peu exploré et grâce aux diverses approches et au renouvellement des méthodes de recherches, cette étude a pour objectif d’apporter un regard novateur sur les groupes culturels languedociens en présence au Néolithique final et de parfaire nos connaissances sur les phénomènes de construction identitaire, d’interaction et de déplacement de ces populations.

Cette thèse est dirigée par Xavier Gutherz (UMR 5140) et co-dirigée par Sandrine Bonnardin (CEPAM, UMR 7664).


Bibliographie

JACQUET A., CHARPENTIER V., AMBLARD S., La parure,  In : GUTHERZ X. (dir.) Asa Koma, site néolithique en République de Djibouti, Monographie (à paraître)

JACQUET A., La parure néolithique du Bassin du Gobaad et de Loubak Ali en République de Djibouti, Mémoire de Master 2, UPV, Juin 2014, p. 139 (inédit)

JACQUET A., La parure néolithique du monument funéraire d’Antakari 3, District de Dikhil, République de Djibouti, Mémoire de Master 2, UPV, 2013, p. 62 (inédit)

 

Janin

Thierry Janin, après avoir été Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l’ Université Paul Valéry-Montpellier (1994-1995), a été recruté comme Chargé de Recherche au CNRS (1995-2007) ; dans le même temps, il a assuré une charge de cours d’Anthropologie funéraire à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne (2003-2005) ; En 2007, il est élu Directeur de Recherche au CNRS (2007-2010) ; entre-temps il a assuré la direction du Chantier-Ecole International d’Archéologie de Lattes (Hérault ; 2004-2010). Depuis 2010, il est Professeur des Universités (PR2), Université Paul Valéry-Monpellier.

Titulaire d’un doctorat de l’EHESS soutenu en 1994 sous la direction du Pr. J. Guilaine et du Pr. H. Duday, il a soutenu une HDR en  2005, sous le tutorat du Pr. D. Lefèvre. En 2007, il dirige l’équipe Protohistoire Méditerranéenne de l’UMR 5140 du CNRS du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2010 (28 membres rattachés et 22 membres associés). En 2011, il est responsable de la spécialité de Master Recherche « Préhistoire, Protohistoire, Paléoenvironnements, méditerranéens et africain », puis depuis 2012, il est responsable du Doctorat d’Archéologie mention « Préhistoire, Protohistoire, Paléoenvironnements, méditerranéens et africain » (PPP), au sein de l’école doctorale 60.

Il a reçu la médaille de bronze du CNRS en 1999 (département des SHS).

Depuis son HDR, 5 thèses ont été soutenues ; 4 sont en cours.

 

Il s’est également investi dans l’administration et l’évaluation de la recherche :

- Membre du Conseil National de la Recherche Archéologique (CNRA, 2003-2006, 2011-2014)

- Membre de la Commission Interrégionale de la recherche archéologique Grand-Est (CIRA, 1998-2006)

- Membre de la Commission Interrégionale de la recherche archéologique Sud-Ouest (CIRA, 2006-2010)

- Expert pour l’AERES, section des Formations et des Diplômes (2010)

- Membre de la Commission d’admission aux postes de membres de la Casa de Velasquez (époques anciennes et médiévales) (2003).

 

Durant son parcours, il a dirigé ou coordonné plusieurs recherches collectives ;

- Coordinateur du Projet Collectif de Recherche sur les sites archéologiques de Mailhac (Aude) (1995-2001)

- Coordinateur du Projet Collectif de Recherche sur les Nécropoles protohistoriques de la région de Castres (Tarn) (1996-2000)

- Coordinateur du Projet collectif sur Lattes antique (Hérault ; 2004-2009)

- Direction de l’axe thématique « Représentations symboliques : la Mort, les Morts, les Rites » du Projet Archimède (Labex) (jusqu’en 2014) ; Pr. D. Lefèvre dir.

 

Il a par ailleurs assuré des responsabilités dans l’édition :

- Directeur de la revue Documents d’Archéologie Méridionale (2008-2012)

- Directeur de la publication des Monographies d’Archéologie Méditerranéenne (2002-2006)

- Expert extérieur au Bulletin de la Société d’Anthropologie de Paris, ainsi qu’à la Revue Archéologique de Narbonnaise, à la Revue Archéologique de l’Est et à la Revue Archéologique du Centre de la France.

 

Sur le terrain, il a été directeur de 24 opérations archéologiques préventives et programmées en France (1987-2009) ; il  a co-dirigé avec E. Crubézy la fouille archéologique de la nécropole d’Adaima en Égypte (1990-1993) (B. Midant-Reynes coord.).

 

Bibliographie sélective

Principales publications (ouvrages)

Janin T., Burens A. et Carozza L. (1997) — La nécropole protohistorique du Camp d’Alba à Réalville (Tarn-et-Garonne), Aralo-Archives d’Archéologie Préhistorique, Lattes-Toulouse, 1997, 174 p., 196 fig.

Taffanel O. et J. et Janin T. (1998) — La nécropole protohistorique du Moulin à Mailhac (Aude). Monographies d’Archéologie Méditerranéenne, 2, ARALO, Lattes, 1998, 392 p., 484 fig.

Janin T. éd. (2000) — Mailhac et le premier Âge du fer en Europe occidentale, Monographies d’Archéologie Méditerranéenne, 7, ARALO, Lattes, 2000, 436 p., nb fig.

Crubézy E., Janin T. et Midant-Reynes B. (2002) — Adaïma, 2, La nécropole prédynastique, Fouilles de l’Institut Français d’Archéologie Orientale, 47, Le Caire, 2002, 606 p., 111 fig.

Giraud J.-P., Pons F. et Janin T. dir. (2003) — Nécropoles protohistoriques de la région de Castres (Tarn). Paris, MSH, 2003, 3 vol. (1 : 276 p., ill. ; 2 : 268 p., ill. ; 3 : 231 p., ill.) (Documents d’Archéologie Française, 94).

Janin T. (2003) — Chroniques de Protohistoire européenne : les dépôts d’objets métalliques en France et en Espagne, Documents d’Archéologie Méridionale, 2003, 26, pp. 349-400 (coordination du dossier et réunion des textes).

Marichal R. Rébé I., Boisson H., Gailledrat É. et Janin T. (2003) — Ruscino (Château-Roussillon, Perpignan, Pyrénées-Orientales), du Néolithique au premier âge du Fer, Monographies d’Archéologie Méditerranéenne, 16, ADAL, Lattes, 2003, 300 p., 316 fig.

Bats M., Dedet B., Garmy P., Janin T., Raynaud Cl. et Schwaller M. (2003) — Peuples et territoires en Gaule méditerranéenne, Hommage à Guy Barruol, RAN, Montpellier, 2003, 586 p., nb ill. (suppl. 35 à la Revue Archéologique de Narbonnaise) (réunion des textes).

Janin T. et Py M. (2008) — Lattara (Lattes, Hérault) : nouveaux acquis, nouvelles questions sur une ville portuaire protohistorique et romaine, Gallia (Dossier), CNRS éd., Paris, 2008, 64 (direction scientifique), 230 p.

Janin T. et Py M. (2008) — Janin T. et Py M. – Lattes en Languedoc : les Gaulois du Sud, Collection Grands sites archéologiques, Publications électroniques, Ministère de la Culture et de la Communication, Mission de la Recherche et de la Technologie, 2008, http://www.lattara.culture.fr.

Janin T. (2008) — Lattara (Lattes, Hérault) : les niveaux du Ve s. av. n. è. Lattara 21, Lattes, ADAL, 2010, 2 vol. 758 p.

Janin T. (2010) — L’Âge du fer dans le sud de la France, dans Clottes J. dir., La France Préhistorique, Gallimard, Paris, 2010, pp. 461-489.

Guilaine J., Bourgarit D., Carozza L., Garcia D., Gasco J., Janin T., Mille B. et Verger S. – Launac et le Launacien. Analyse des dépôts de bronzes de l’âge du Fer découverts dans le Sud de la France dans leurs contextes méditerranéen et européen. Paris, Picard (coll. L’âge du Bronze en France ; sous presse).

 

Autres publications (articles) :

Près de 90 articles publiés dans des revues à comité de lecture, des actes de colloque nationaux et internationaux, des ouvrages collectifs (hommages, mélanges, suppléments, cartes archéologiques,…), des revues régionales, des catalogues de musée, des catalogues d’exposition, des revues grands publics.

Les thèmes de recherche de T. Janin concernent le Monde des Morts. Depuis l’affirmation des premières sociétés de production jusqu’à nos jours, le Monde des Morts, dans toutes ses manifestations, rituelles, symboliques, mais aussi spatiales, tient une place privilégiée au sein des sociétés. En Méditerranée, comme ailleurs, l’émergence progressive des États a favorisé la sanctuarisation des ensembles funéraires, suivant des modalités qui diffèrent selon les époques, les groupes humains, et les espaces. La gestion des Morts est sans conteste une des préoccupations majeures des communautés humaines, à écriture ou sans écriture. Le devenir du cadavre peut ainsi prendre des formes diverses : inhumation, momification, incinération, etc. Tous les défunts n’ont par ailleurs pas tous droit au même traitement : différences selon les âges, le sexe et le statut social (politique, ploutocratique, religieux) ; mais aussi selon les conditions du décès : bonnes morts et mauvaises morts impliquent des comportements distincts. Également, et l’Histoire fournit de précieux témoignages, la mort de l’Autre, tel l’ennemi mort au combat, ou pas, a pu susciter des traitements particuliers (décollation, démembrement), voire des outrages perçus différemment selon les groupes humains. L’étude des rites, des dépôts et des sanctuaires est à ce propos des plus enrichissantes : la sélection de certaines régions anatomiques (la tête en général), dans des dépôts spécifiques, associées parfois à des armes volontairement mutilées, est une pratique répandue, essentiellement durant la Protohistoire ; les trophées (crânes) sont d’ailleurs souvent exposés sur les portes ou dans des sanctuaires. Tout comme le droit ou non à la sépulture “classique” du groupe, l’architecture tient une place importante dans la symbolique funéraire, des structures les plus simples aux constructions les plus monumentales, régulièrement associées au Pouvoir ; même si le “paraître”, comme dans le Monde des Vivants, doit également être envisagé. Car le Monde des Morts permet aussi d’appréhender le Monde des Vivants, surtout pour les sociétés sans écriture, des sociétés “simples” aux sociétés les plus “complexes”. La question du lien entre société des morts et des vivants est également abordée sous l’angle particulier des actes de violence dans les sociétés sans écriture (stigmates de coups et de blessures sur les os des défunts, traitements particuliers des cadavres). Ce miroir, fondé sur une masse importante de données, est également variable selon le type de société abordé, le temps et l’espace considérés. En ce sens, le croisement des résultats issus de disciplines spécifiques (Ethnologie, Sociologie, Anthropologie biologique, etc), mais complémentaires, permet d’apporter un éclairage nouveau sur les hypothèses posées et, au-delà, sur l’appréhension des Sociétés du Passé.