FORMATION DOCTORALE

2014

ILN Narbonne (= Inscriptions Latines de Narbonnaise/Narbonne)
Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Org.) – Montpellier, Janvier 2014 – Narbonne, Septembre 2014

Le projet ILN-Narbonne a pour but la publication du 1er volume des inscriptions latines, grecques et gallo-grecques – soit 1200 inscription environ – de la cité antique de Narbonne (ville et territoire). Ce projet sera mené à bien par le groupe de travail « ILN », mis en place et dirigé depuis six ans au CCJ puis à ASM par S. AGUSTA-BOULAROT. Ce groupe est constitué d’épigraphistes de renom et de collègues historiens qui ont tous travaillé sur l’épigraphie de la Narbonnaise. Ce projet s’effectue en collaboration étroite avec les conservateurs du futur musée de Narbonne, un des rares en Europe à être centré sur les inscriptions antiques.
Son ouverture en 2016 est l’occasion d’étudier à frais nouveaux les inscriptions, de les photographier et de les publier dans la collection des ILN (Suppl. Gallia)

 2015

ILN Narbonne (= Inscriptions Latines de Narbonnaise/Narbonne)
Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Org.) – Montpellier, Janvier 2015 – Narbonne, Septembre 2015

 

Entre Espace public et espace privé : Les Élites en représentation dans le monde Romain
Martin GALINIER (Org.) – Université de Perpignan, Via Domitia - 25 et 25 Septembre 2015 – 10 Communications

L’objectif de cette rencontre est de croiser et d’échanger les acquis et problématiques sur le thème proposé, à partir d’un éventail d’exemples issus du monde romain. L’objet plus particulier de notre réflexion est de comprendre de quelle manière espace public et privé s’interpénètrent mutuellement et tendent à se compléter, voire à se confondre ; comment l’espace public valorise parfois les privés - y compris non-magistrats -, et comment, vice versa, le privé laisse parfois place au public. Se pose alors la question de l’articulation de ces espaces entre eux et de l’utilisation qui en est faite par les élites pour se mettre en valeur, pour gagner en prestige. On s’interrogera alors sur les espaces domestiques, tout autant que sur l’architecture publique ou semi-publique, comme par exemple les salles de réception, mais aussi les espaces de “l’entre-deux” telles les nécropoles. Tous les types de sources seront privilégiés (textes classiques, archéologie, épigraphie, statuaire, etc…). C’est délibérément que ces questions seront envisagées à la fois sur le temps long et dans des espaces divers du monde romain, de manière à pouvoir dégager des lignes de force, mais aussi des évolutions chronologiques, ou d’éventuelles spécificités régionales. Notre cadre géographique sera celui de l’ouest méditerranéen, comprenant tout l’arc occidental depuis l’Urbs elle-même jusqu’à l’Afrique du Nord, en passant bien entendu par la Gaule et l’Hispanie.

 

Au-delà du toponyme. Approche interdisciplinaire de la territorialité en Égypte ancienne
Jérôme GONZALEZ (Org.) – Université Paul Valéry Montpellier III – 27 et 28 Octobre 2015 – 10 communications

Approche interdisciplinaire de la territorialité en Égypte ancienne est suscité par un constat : la recherche égyptologique multiplie ces dernières années les études dites de « géographie religieuse », très majoritairement fondées sur une opposition irréductible entre < géographie administrative / géographie sacerdotale >, la première étant perçue comme « réelle » ou « objective », l’autre relevant de la fiction. Afin de questionner cette approche bipolaire de façon inter et pluridisciplinaire, sont convoqués les champs d’investigations de la Géographie culturelle, en constant renouvellement, privilégiant en particulier le lien religion / territoire. La notion de territoire permet de concilier de façon fructueuse imaginaire et réalité, le territoire étant une unité d’enracinement constitutive de l’identité et, au-delà encore, un enjeu politique.

 

Prévention et gestion des catastrophes naturelles dans l’Antiquité
Agnès BERENGER (Org.) – Université Paul Valéry, Montpellier III – 12 et 13 Novembre 2015 – 6 Communications

Organisation de la première journée d’études à Montpellier, le jeudi 12 novembre après-midi et le vendredi 13 novembre matin.
Six intervenants ont présenté une communication d’une durée moyenne de 40 mn, suivie d’une discussion nourrie avec les auditeurs et les autres intervenants. Deux membres du LabEx, Martin Galinier et Agnès Bérenger, sont intervenus. Les autres intervenants ayant accepté de participer à cette manifestation étaient des collègues français (ENS – Ulm, Université Paris I, Centre Camille Jullian) et allemand (Université d’Heidelberg)
Parmi le public présent à cette manifestation, outre des collègues archéologues, historiens et géomorphologues, se trouvaient des étudiants du Master Mondes anciens et des doctorants.
Les communications présentées par les intervenants ont permis de croiser des approches différentes : archéologues et historiens qui s’appuient à la fois sur les textes littéraires et sur la documentation épigraphique et numismatique. En outre, cette première manifestation a permis d’engager le dialogue avec d’autres collègues montpelliérains qui devraient déboucher sur une collaboration plus étroite dans la suite du programme.

 

Contacts de cultures, acculturation et constructions urbaines : La Méditerranée des contacts : l’acculturation en question ?
Rosa PLANA (Org.) – Université Paul Valéry, Montpellier III – 27 Novembre 2015

Depuis le début du XXe s., on assiste à une boulimie de termes et de concepts pour décrire et théoriser les phénomènes de rencontres entre les civilisations au gré des conquêtes et des nécessités idéologiques et sémantiques, mais aussi des modes et des antagonismes socio-politiques, avec, parfois, des glissements et des changements de sens : parmi les plus courants acculturation, transculturation, interculturation, traduction, frontier history, métissage, transfert culturel, créolisation, hybridation, middle ground, etc.
Dans cet encombrement récent, il s’agira d’analyser, dans le cadre d’une démarche volontairement «culturelle» (mais non culturaliste !), l’intérêt aujourd’hui, pour l’historien et l’archéologue, de la notion d’acculturation, qui exprime les changements culturels fruit de la rencontre et du contact entre deux sociétés ou deux groupes humains, en insistant sur la contextualisation historique et sociale du contact comme base primordiale d’explication du procès de contact (Bats 2013). Ces processus d’interaction, renforcés par la proximité géographique des sociétés en contact, ont favorisé la diffusion et l’appropriation d’éléments et de modèles culturels, sociaux ou politiques ainsi que le renforcement des constructions identitaires, telle l’identité ethnique définie comme organisation sociale de la différence culturelle dans un processus d’identification activé par la volonté de se différencier de l’Autre (F. Barth 1969, J.-L. Amselle 1990, J. M. Hall 1997). Les transferts culturels et les adaptations qui en découlent, souvent dans les deux sens, contribuent à cerner toute la richesse et variété des formes d’acculturation, processus réciproques d’un « entrecroisement de civilisations» (Bastide 1960).

 

Séminaires AniMed
Armelle GARDEISEN, Christophe CHANDEZON (Org.) Université Paul Valéry, Montpellier III, 6 séminaires sur l’année 2015

Jeudi 8 Janvier : «L’alimentation carnée dans les sociétés anciennes »
Jeudi 5 Février : «Sauvage ou domestiques ? Classification et allers-retours »
Jeudi 5 Mars : « Élevage et pastoralisme »
Jeudi 7 Mai : « Les bestiaires des religions »
Vendredi 29 Mai : « Le cheval, le pouvoir et la guerre en Europe de l’Antiquité au XX° siècle »
Vendredi 28 Juin : VIIe Rencontres Archéozoologiques

 
2016

3ème table-ronde internationale d’Aspiran : Quoi de neuf sur les ateliers d’amphores à vin de Gaule Narbonnaise & de Tarraconaise?
Stéphane MAUNÉ (Org.) – Aspiran – 24 et 25 Mars 2016 – 24 Communications – 38 participants

Cette rencontre franco-espagnole a pour objectif de dresser un bilan des recherches et découvertes réalisées ces quinze dernières années autour de la question de la production d’amphores vinaires, du Ier s. av. au IVe s. ap. J.-C. Le format « table-ronde » de cette rencontre est destiné à favoriser les échanges et discussions autour de la présentation de dossiers d’ateliers d’amphores vinaires qui renouvellent les connaissances et permettent de mieux saisir la place de cette production spécifique par rapport à d’autres (céramiques communes, matériaux de construction notamment). La question du statut des ateliers et de leurs relations avec les réseaux d’établissements vinicoles proches fera également l’objet d’une attention particulière. L’un des objectifs scientifiques de cette table ronde est aussi de dresser un état des lieux méthodologique sur les recherches archéométriques et anthracologiques développées autour de la problématique des ateliers d’amphores.

 

Atelier doctoral de formation à l’épigraphie du monde romain
Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Org.) – EFR, Rome - du 14 au 16 Septembre 2016 – 16 Doctorants – 11 intervenants

La présente initiative, sous le patronage du comité des Rencontres sur l’épigraphie du monde romain, est soutenue, et financée, par un groupe d’institutions composé d’une école française à l’étranger (l’Ecole française de Rome), d’universités françaises (Montpellier 3 ; Poitiers) et italiennes (Roma 1-La Sapienza ; Roma 2-Tor Vergata ; Roma 3) et d’instituts de recherche français (ASM).
Cette initiative consiste dans la tenue annuelle d’un « atelier doctoral » de formation à l’épigraphie du monde romain d’une durée d’une semaine à chaque fois. Ce projet international a été élaboré pour les trois années à venir (2016-2018), sur trois sites correspondant à trois villes universitaires : Rome, Montpellier, Poitiers. L’année 2016 est conçue comme une « année probatoire ».
Le but de ces ateliers est d’offrir aux étudiant(e)s de toute nationalité, des formations théoriques (cours, séminaires) et pratiques (sur le terrain, dans les musées) de niveau avancé en épigraphie du monde romain.

 

Séminaire de formation doctoral : La Gaule Narbonnaise au sein de l’empire Romain
Agnès BERENGER (Org.) – Montpellier – 29 Septembre 2016 – 3 Communications

L’objectif de ces journées d’études/séminaires doctoraux, qui se déclineront en plusieurs sessions (deux par an), est d’abord de favoriser la synergie des recherches entre historiens et archéologues. Il est ensuite de créer des dynamiques entre trois des quatre axes du LabEx ARCHIMEDE en abordant un certain nombre de problématiques communes. Enfin, il s’agira, en créant un lieu d’échanges et de discussions, d’offrir aux doctorants la possibilité de présenter leurs travaux. La thématique qui articulera les travaux, déclinés en plusieurs thèmes, est celle de la singularité de la province de Narbonnaise au sein de l’Empire romain. Afin de cerner les caractères spécifiques de cette province, des études comparatives, s’appuyant sur l’étude d’autres provinces, apporteront des éclairages stimulants.

 

6ème Journée d’études « Artémidore et l’interprétation des rêves »
Julien du BOUCHET et Christophe CHANDEZON (Org.) – Montpellier – 18 Novembre 2016 – 5 communications – 20 participants

Cette journée sera la 6ème d’une série de rencontres accompagnant le séminaire du groupe et rassemblant presque seulement des chercheurs extérieurs à Montpellier et presque toujours au moins un collègue étranger. Les communications portent non seulement sur le traité d’Artémidore de Daldis, mais aussi sur l’interprétation des rêves dans diverses cultures en général, sous l’angle historique et anthropologique. Les actes seront publiés aux Belles Lettres. Ce volume regroupera aussi les communications de l’année 2015. Deux volumes recueillant les journées 2010 à 2013 ont déjà paru (Étude sur Artémidore et l’interprétation des rêves I, éd. J. du Bouchet et Chr. Chandezon, PUPO, 2012 ; Artémidore de Daldis et l’interprétation des rêves. Quatorze études, éd. Chr. Chandezon et J. du Bouchet, Les Belles Lettres (coll. « L’Âne d’Or), 2014).

 

Journée d’étude : Artisanat et espaces périurbains en Méditerranée Occidentale : Spécialisation et spatialisation
Rosa PLANA (Org.) – Montpellier – 18 Novembre 2016 – 10 communications

En partenariat avec Bastien Lemaire, doctorant de l’UMR 5140 ASM, il s’agira d’organiser une journée d’étude axée sur l’étude de l’artisanat dans l’espace périurbain antique. Si la recherche développée cette dernière décennie s’est beaucoup intéressée à la thématique des marges urbaines, la fonction artisanale n’a jamais fait l’objet d’une rencontre scientifique spécifique. C’est pourquoi, afin d’élargir les problématiques d’étude liées au périurbain antique, l’objectif est de centrer la journée d’étude sur la spécialisation et la spatialisation de l’artisanat développé hors les murs, dans la proche périphérie des villes antiques.

 

ILN Narbonne (= Inscriptions Latines de Narbonnaise/Narbonne)
Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Org.) – Montpellier 5 et 6 Janvier 2016 – 13 Intervenants – Narbonne 31 Août au 02 Septembre 2016 – 13 Intervenants

2017

Sanctuaires et rites dans le monde Ibérique été ses marges
Rosa PLANA, Éric GAILLEDRAT (Org.) – Université Paul Valéry, Montpellier III – 9 Mars 2017 – 6 Communications


7ème journée d’étude « Artémidore et l’interprétation des rêves »
Julien du BOUCHET, Christophe CHANDEZON (Org.) – Montpellier – 6 Mai 2017 – 4 Communications

Cette journée est la 7ème dans une série de rencontres accompagnant le séminaire du groupe et rassemblant presque seulement des chercheurs extérieurs à Montpellier et presque toujours au moins un collègue étranger. Les communications portent non seulement sur le traité d’Artémidore de Daldis, mais aussi sur l’interprétation des rêves dans diverses culture en général, sous l’angle historique et anthropologique. Les actes seront publiés aux Belles Lettres. Ce volume regroupera aussi les communications des années 2015 et 2016. Deux volumes recueillant les journées 2010 à 2013 sont déjà parus (Études sur Artémidore et l’interprétation des rêve I, ed.J. du Bouchet et Chr. Chandezon, PURO, 2012 ; Artémidore de Daldis et l’interprétation des rêves. Quatorze études, éd. Chr. Chandezon et J. du Bouchet, Les Belles Lettres (coll. »L’Âne d’or »,) 2014.)

 

Séminaires AniMed
Armelle GARDEISEN, Christophe CHANDEZON (Org.) Université Paul Valéry, Montpellier III, 8 Séminaires sur l’année 2017

Vendredi 20 Janvier : « La paraphrase des ixeutiques de Denys »
Jeudi 26 Janvier : « La représentation des Animaux »
Jeudi 16 Février : « Le sacrifice : théorie, pratique et représentations »
Jeudi 16 Mars : « Entre le sauvage et le domestique : ces animaux que l’homme apprivoise »
Jeudi 20 Avril : « La consommation de la viande et le tabous alimentaires »
Jeudi 18 Mai : « Mascarades et travestissements animaliers »
Jeudi 15 Juin : « Industrie et tracéologie osseuse »
Vendredi 16 Juin : « VIIIème rencontres d’archeozoologie »

 

ILN Narbonne (= Inscriptions Latines de Narbonnaise/Narbonne)
Sandrine AGUSTA-BOULAROT (Org.) – Montpellier du 20 au 22 Juin 2017