Yacine Boulmis est actuellement doctorant en première année à l’École doctorale 60 (Territoires, Temps, Sociétés et Développement) et allocataire de recherche du LabEx ARCHIMEDE.

Arrivé en France avec un diplôme algérien de Magistère en Archéologie (Bac+7) et l’ambition de faire une thèse, il a d’abord fait une année de Master 2 en Archéologie à l’Université d’Aix-Marseille, année qui lui a permis d’acquérir davantage de connaissances dans le domaine de l’archéologie méditerranéenne, de mieux cadrer son sujet de thèse mais surtout de se familiariser avec la méthodologie appliquée à cette discipline en France.

Il prépare une thèse intitulée « Occupation du sol dans le Dahra central sous l’Empire romain du Ier s. av. J.-C. au Ve ap. J.-C. » sous la direction de Stéphane Mauné (Directeur de recherche au CNRS, UMR5140 de Lattes) et en codirection avec Jean-Pierre Brun (Professeur au collège de France). L’objectif de ce travail est d’enquêter sur les dynamiques d’occupation du sol sous l’Empire romain dans une micro région de l’Algérie occidentale, afin de mieux appréhender son évolution culturelle, économique et politique. En outre, cette étude s’interrogerait sur les aspects économiques de la région et sur les pratiques agraires, en particulier l’oléiculture et la viticulture, qui offrent un nouveau prisme par le biais duquel il est possible de reconsidérer l’histoire régionale en nuançant le paradigme militaire. Ainsi est-il possible de proposer une organisation de l’espace rural orchestrée par l’agent économique plutôt que par les besoins militaires. L’ambition de cette étude est aussi de mettre cette hypothèse en évidence.

Cette thèse s’inscrit dans l’Axes 3 « Économie et Environnement » et dans l’Axe 1 « Identités-Contacts de cultures et formes d’acculturation » du LabEx ARCHIMEDE. Mes recherches sont rattachées à l’UMR5140 de Lattes et plus particulièrement à l’équipe TP2C au sein de laquelle plusieurs membres travaillent sur l’économie littorale antique en Méditerranée.