Desbonnets

Quentin Desbonnets est doctorant en archéologie romaine à l’Université Paul Valéry Montpellier III. Sa thèse, qui a démarré en septembre 2015, est consacrée à “La production d’amphores à huile dans le conventus d’Hispalis/Séville (Espagne)” et inscrite en cotutelle à Montpellier et à Séville. Dirigée par Stéphane Mauné (Dir. de recherche au CNRS, UMR5140 « ASM » Lattes-Montpellier) et Enrique García Vargas (Prof. Titulaire d’archéologie romaine à l’Université de Séville), elle bénéficie d’une allocation doctorale du LabEx Archimede/ED60 de l’UPV.

Quentin Desbonnets a pris une part active aux campagnes de prospections réalisées entre 2013 et 2015 sur les 30 ateliers d’amphores à huile de la vallée du Genil et a également participé à la fouille du complexe oléicole de Las Delicias (Ecija, Espagne), dans le cadre du programme de recherche PAEBR du LabEx Archimede. Il est par ailleurs responsable de secteur sur le chantier école de l’Estagnola à Aspiran (Hérault), dirigé par S. Mauné et O. Bourgeon, et participe à ce titre au programme de recherche en cours sur la viticulture d’époque romaine dans la vallée de l’Hérault.

Bibliographie

Mauné S., Bourgeon O., Desbonnets Q., Corbeel S. et Pellegrino V., L’Estagnola (Aspiran, Hérault. Un nouvel atelier d’amphores Gauloise 4 en Gaule Narbonnaise, in Archéothéma, à paraître.

Bourgeon O. avec la collaboration de Corbeel S., Desbonnets Q., Gonzalez Tobar I., Latournerie J., La producción de ánforas Dr. 23 en la valle del Genil, SECAH, à paraître.